Entretien avec Fadila – Membre de la Clinique Juridique de la Faculté de Droit de fes

Fadila Bennis – Clinicienne

Fadila Bennis est une étudiante clinicienne à la Clinique Juridique de la Faculté de Droit, et elle partage son expérience dans l’entretien suivant avec Nicole Luz, stagiaire de la High Atlas Foundation (HAF). Bennis a obtenu son baccalauréat en 2012, son master cinq ans plus tard, et est actuellement en deuxième année de doctorat en droit. Elle est dans sa première année de formulation au sein la clinique d’aide juridique, commençant en septembre 2020.

La Clinique Juridique de la Faculté de Droit est gérée par l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès et la HAF. Elle offre l’assistance juridique aux migrants, aux réfugiés, aux demandeurs d’asile, aux survivants de la traite des êtres humains, à ceux qui cherchent la médiation familiale, et à tous autres dans le besoin dans la région de Fès (appelez +212 (0) 6 63 61 05 51 ou visitez https://cliniquejuridiquefes.org/contact/).

Comment êtes-vous devenue intéressée par le droit, et par le travail avec la clinique juridique en particulier?

Pour la première question, en général, j’ai choisi le droit par l’amour dans ce domaine. C’est un domaine qui m’a toujours intéressée depuis mon enfance, et j’ai toujours rêvé d’avoir une fonction dans le domaine juridique. Et pour la Clinique Juridique en particulier, au début je n’avais pas d’informations particulières et précises à propos de la Clinique Juridique. Je l’ai découvert à travers un ami qui est un clinicien également de la première promotion. Il m’a présenté les actes de la Clinique Juridique et ses principes, et comme une personne qui aime bien le travail social et qui est motivée par le bénévolat, j’ai décidé de postuler pour intégrer la deuxième promotion de la Clinique Juridique… Et aujourd’hui je suis avec vous!

Quel est votre rôle dans la clinique? Quel type de travail faites-vous?

Jusqu’à maintenant c’est un rôle d’apprentissage parce que je fais partie de la deuxième promotion, et notre formation n’est pas encore finie. Je peux me diviser actuellement en deux volets: Le premier volet c’est un rôle de développer et d’améliorer nos connaissances et notre savoir afin de présenter une assistance juridique fiable et correcte pour les patients de la Clinique Juridique. Le deuxième volet, notre rôle c’est d’appliquer ces atouts au plan pratique, et d’apprendre comment augmenter et encadrer les patients de A-Z après avoir fini notre formation. Donc mon rôle effectif va commencer prochainement, après la formation.

Est ce que vous préférez travailler individuellement avec les patients ou en groupe ?

Moi personnellement, les deux me conviennent. Pour moi, le choix n’est pas le mien; le choix est selon le cas et selon les patients. Il y a quelques cas, par exemple, si le dossier qui est devant nous est un dossier de médiation familiale, il est exigeant de travail individuel pour garantir au patient le respect de leur confidentialité et pour qu’ils puissent communiquer le problème. Par contre, si le dossier est d’entrepreneuriat ou bien de régularisation des immigrants par exemple, pour moi ça ne me dérange pas de travailler dans un groupe; au contraire, je suis une personne qui aime le travail du groupe. 

Quelles sont vos références pour répondre aux questions des patients ? Sont-ils fiables?

Immédiatement et bien inévitablement la première référence et le primaire fondement du droit c’est la loi. Et quand on dit la loi, on dit que c’est une source très fiable; c’est une source qui ne connaît pas d’erreurs. Donc pour moi, la référence pour répondre aux questions des patients c’est la loi et la jurisprudence.

Est ce que vous demandez l’assistance du directeur/ co-directrice lors du traitement du dossier?

Oui, bien sûr. C’est tout à fait normal parce que, d’abord, c’est un cours de formation, donc on a besoin de l’assistance du directeur, ou bien, de la co-directrice. Quand on commence un travail, on part toujours par un stage formatif. Mais une fois que tu maitrise la procédure et le déroulement du travail tu n’aura pas besoin de cette assistance. Peut-être, on demande l’assistance juste pour être sûr que la réponse qu’on a présenté est correcte, ou bien pour perfectionner le travail. Mais il faut souligner que dans la matière du droit en général, il y a toujours un deuxième avis. C’est un domaine qui nécessite la communication. Peut-être que moi, je propose une solution, et un ami à moi, un autre clinicien, ou bien un autre prof proposent une autre solution. Donc avoir un deuxième avis et avoir un conseil de la part des encadrants et des personnes qui ont plus d’expérience est toujours si important. 

Quel est le plus grand défi que vous avez trouvé en travaillant dans la Clinique Juridique ?

Je ne peux pas dire que l’expérience était parfaite, mais pour moi personnellement, je n’ai pas connu des défis qui sont très compliqués ou très extraordinaires. Le plus grand défi—et en effet c’est pas uniquement pour une seule, c’est relatif à toute la Clinique Juridique—c’est un défi mondiale, par rapport au COVID. Cette situation sanitaire a des conséquences qui ont parfois ralenti les formations ou empêché le déplacement au sein de quelques associations et les sorties qu’on réalise. 

Est-ce que la situation de la pandémie a affecté votre expérience avec la Clinique, voyez vous un effet sur le travail dans la Clinique Juridique?

Je peux dire que c’est vrai, COVID est un défi pour nous, mais ça n’a pas beaucoup affecté l’expérience parce qu’on faisait les formations d’une manière ordinaire. Donc le COVID rend les choses plus difficiles, mais il n’a pas affecté le travail.

J’ai une question supplémentaire. Est-ce que vous pensez que la pandémie a affecté la quantité de gens qui cherchent de l’assistance à la Clinique Juridique ?

Peut-être au début, mais actuellement, non. Actuellement, on organise des sorties au profit de quelques associations, et il y a plusieurs gens qui assistent à ces sorties pour avoir de l’aide juridique. Donc actuellement, non.

Quel est votre partie préférée ou la partie la plus gratifiante de votre travail avec la Clinique?

Pour moi, la partie préférée c’est la satisfaction après avoir aidé les personnes, pour régler les questions du droit pour lesquelles ils nous ont contactés. Cette joie qu’on voit dans les yeux des patients, c’est pour moi la chose la plus satisfaisante.

Selon vous, quelles sont les améliorations à apporter au service d’aide juridique ? 

Pour le service de l’aide juridique, il est composé d’un staff qui est magnifique, un staff bien formé et très professionnel, donc pour moi au sein du service juridique, il n’y a pas beaucoup d’amélioration à faire. Par contre, pour les actes de la Clinique Juridique, je propos qu’on peut élargir le champs d’opération et d’activité de la Clinique Juridique pour englober d’autres actes à part ceux qui sont déjà mis en œuvre, c’est à dire, la médiation familiale, l’asile, l’immigration, la traite d’êtres humains, et l’entreprenariat. Puisqu’il y a plusieurs cliniciens, un moyen effectif humain qui est très important, pourquoi pas aider plus des personnes ?

Si vous pourriez dire quelque chose pour encourager des gens à chercher l’assistance à la Clinique, qu’est-ce que cela serait?

Les personnes nient encore qu’il y a un organisme pour présenter de l’assistance juridique—et gratuitement—à part les organismes traditionnels qu’on connaît. Pour moi, si j’avais l’opportunité de communiquer avec les personnes et de leur présenter la Clinique Juridique, je leur dirais que la Clinique Juridique regroupe un staff qui est professionnel et motivé pour leur aider, et le plus important, que cette aide est gratuite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :