Catégories
Uncategorized

Réflexions à propos de la corruption sexuelle

Dans une société où l’inégalité, sous ses multiples formes, accable et oppresse, «Transparency Maroc», par le biais de son projet «Parole de jeunes pour la redevabilité» en partenariat avec l’association internationale des femmes juges, ambitionne à un Maroc moins corrompu où règne l’harmonie et l’égalité des chances.

Dans sa rencontre avec la Clinique Juridique de Fès ce Samedi 20 novembre, Transparency maroc a touché du doigt un phénomène qui a fait récemment surface dans le cadre de la lutte contre la corruption, il s’agit de la corruption sexuelle qui n’est pas si récente que ça dans la triste réalité que nous vivons.

La corruption renvoie dans l’esprit de la plupart, comme un reflex, à un échange de bénéfices; celui d’un service, d’un bien, d’une opportunité ou d’un avantage contre de l’argent ou toute autre chose monnayable. C’est ici qu’est soulignée l’importance de donner une définition à cet aspect sexuel de la corruption.

Comment définir ce phénomène qui se trouve au carrefour entre le harcèlement sexuel et la prostitution?
Transparency Maroc considère qu’il y’a corruption sexuelle lorsqu’un droit ou un document en principe gratuit est conditionné par l’octroi d’une faveur sexuelle, nous en déduisons que l’instrument de corruption ici n’est rien de monnayable, il s’agit de prestations sexuelles en contrepartie de prérogatives particulières.

Nous avons eu l’occasion au cours de cet atelier préparé par les soins de « Transparency maroc », de la clinique juridique de Fès et grâce à Madame Naima Benwakrim de rajouter, pour certains, cette notion de corruption sexuelle à leurs reflex cognitifs, et pour d’autres de creuser la question, mais elle a surtout permis de mesurer la gravité de cette plaie qui a besoin d’être suturée au plus vite, ne serait-ce que par son introduction à la connaissance collective.

Le néant juridique qui enveloppe le phénomène de la corruption sexuelle ne laisse place qu’à une seule arme: Celle de la sensibilisation. C’est dans cette optique que la rencontre avec la clinique juridique de Fès a eu lieu, elle a permis d’informer et d’expliquer cette forme taboue de corruption encore méconnue de la plupart, certainement en raison de l’aspect sexuel qu’elle revêt.

Il porte à croire que cette relation entre corrompu/corrupteur dans cette forme-ci de corruption dite sexuelle, est une relation homme/femme, s’agissant surement du cas le plus estimé ou du plus recensé.
Cette position de la femme comme auteur de la corruption donne lieu à une multitude de questions; Où se trouve la limite entre le harcèlement sexuel et la corruption sexuelle? Est-ce-qu’il faut déclencher la corruption pour être considérée corruptrice? Ou est-ce-que la femme serait vraiment, même sous pression, coupable de corruption? Est-ce-que la stigmatisation de la femme en société ne serait-elle pas la véritable cause? Ou est-ce-qu’elle ne saurait la disculper  de ses responsabilités?

Ce qui est certain, c’est que cette corruption sexuelle, à côté de toutes les autres formes de corruption, nuit fortement à la transparence et détruit cette valeur sociale qu’est l’égalité des chances, raison pour laquelle elle nécessite une intervention réfléchie dans sa régulation, en prenant en considération les conditions sociétales dans lesquelles baignent les citoyens.

Ce phénomène émergent de corruption sexuelle s’est avérée bien plus vaste, et relance sous les feux des projecteurs l’éternel débat de la victimisation de la femme, ainsi que celui de sa responsabilité systématique, issu de sa stigmatisation au sein de la société, et peut-même renvoyer, du point de vue du corrompu qui est ici l’homme, au concept de la traite des être-humains, eu égard à la pression qu’il peut éventuellement exercer sur la corruptrice dans certains cas.

Compte tenu de ses différentes variables, ce problème nécessite la conception de mesures adéquates à sa complexité, capables de limiter le champs de la corruption sexuelle et d’apporter les instruments de lutte nécessaires à son éradication.

(Propos en marge de l’atelier organisé par la CJFDF)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s